Index des traités de paix et d'amitié mentionnés dans la biographie de Charles II de Navarre

"Charles dit le Mauvais, roi de Navarre, comte d'Evreux, prétendant au trône de France" par Bruno Ramirez de Palacios

 

 

Voir également :

Index des personnages

Index des lieux en France

Index des lieux en Espagne

Index des autres lieux

 

La liste qui suit est celle des traités de paix ou d’alliance touchant Charles II de Navarre dit « le Mauvais » (1332-1387), mentionnés et détaillés dans la biographie « Charles dit le Mauvais, roi de Navarre, comte d’Evreux, prétendant au trône de France » par Bruno Ramirez de Palacios (2015).

Il s’agit en premier lieu de traités qui décidèrent de son héritage, puis de ceux conclus avec la France ou l’Angleterre dans le cadre de sa politique française. En 1362, Charles II signe le traité d’Estella avec le roi de Castille Pierre le Cruel, avec l’espoir d’obtenir son appui en France. Ce traité l’éloignera de l’Aragon, son allié naturel, et sera suivi de nombreuses alliances, souvent multiples, contre nature et avortées. Cette liste montre la versat ilité des politiques royales à l’époque de la guerre de Cent Ans.

Traités relatifs à l’héritage de Jeanne de France (= Jeanne II de Navarre), fille de Louis X le Hutin et mère de Charles II de Navarre, dit le Mauvais :

Traité de Vincennes (17-7-1316) par Philippe, comte de Poitiers (futur Philippe V) sur l’héritage des enfants de Louis X le Hutin.

Traité à Paris (27-3-1317) par Philippe V sur l’héritage de Jeanne de France, fille de Louis X et future mère de Charles II de Navarre dit « le Mauvais ».

Traité signé par Jeanne II de Navarre, mère de Charles II :

Traité (27-8-1349) entre Jeanne II de Navarre et Pierre IV d’Aragon, sur une aide réciproque entre les deux royaumes (contre la Castille).

Traités de Charles II concernant ses affaires françaises :

Traité de Mantes (22-2-1354) entre Charles II, roi de Navarre, et le roi de France : Jean II cède à Charles II le Cotentin, Beaumont-le-Roger et Pont-Audemer.

Traité anglo-navarrais (décembre 1354) de partage de la France entre Charles II de Navarre et Edouard III d’Angleterre.

Traité de Valognes (10-9-1355) : Jean II confirme le traité de Mantes.

Traité de Londres (janvier 1358) entre France et Angleterre, où Jean II cède précipitamment face à Edouard III d’Angleterre.

Traité de Saint-Antoine (8-7-1358) entre Charles II et le Régent, qui promet des compensations financières en échange de l’intercession de Charles II. Traité aussitôt avorté.

Traité anglo-navarrais (1-8-1358) pour se partager la France.

Second traité de Londres (24-3-1359) entre France et Angleterre, réglant la défaite française et les conditions de la libération de Jean II.

Traité de Pontoise (21-8-1359). Le Régent restitue à Charles II ses forteresses et lui promet une indemnité de 600000 écus.

Traité de Calais (24-10-1360) entre Jean II et Charles II, en parallèle du traité signé entre Français et Anglais (traité de Calais, aussi dit de Brétigny).

En 1361, Charles II rentre en Navarre et se plonge dans les guerres ibériques, tout en conservant un regard sur ses intérêts en France (Bourgogne notamment) :

Traité d’Estella (22-5-1362) entre les rois de Navarre et de Castille, où Charles II s’engage à appuyer Pierre le Cruel contre l’Aragon en échange d’un (hypothétique) soutien en France.

Traité de Murviedro (2-7-1363) entre Castille et Aragon, alors en guerre.

Traité d’Uncastillo (25 et 26-8-1363) entre Pierre IV d’Aragon et Charles II de Navarre : alliance secrète contre Pierre le Cruel, roi de Castille. 

Traités de Sos et d’Almudévar (mars 1364) entre Navarre, Aragon et Henri de Trastamare, frère bâtard du roi de Castille et prétendant au trône : Henri promet de nombreuses terres à Charles II en cas de conquête du trône.

Traité matrimonial de Sesa (25-3-1364) entre Aragon et Castille, avec la médiation de la Navarre.

Traité de Castielfabib (18-10-1364) entre la Castille et Charles II : traité commercial et d’amitié.

Alliance de Charles II avec le seigneur d’Albret (26-2-1365).

Traité d’Avignon (6-3-1365), de Paris ou de Pampelune (selon les points de vue) entre Charles V et Charles II : Charles II reçoit Montpellier contre Meulan, Mantes et le comté de Longueville.

Traité de Libourne (23-9-1366) avec Pierre le Cruel, qui cède à Charles II le Guipuzcoa en cas de retour sur le trône.

Traité de Toulouse (29-9-1366) entre la France et l’Aragon, contre Charles II de Navarre.

Traité de Santa Cruz de Campezo (16-12-1366) avec Henri II de Castille, qui promet Logroño à Charles II en échange de son aide militaire.

Capitulations de Tarbes (21-11-1367) entre Navarre, Aragon et Angleterre, qui décident de négocier aussi bien avec Henri II qu’avec Pierre Ier.

Traité de Tortosa (30-4-1369) entre Aragon et Navarre : restitutions réciproques de territoires frontaliers occupés depuis quelques années.

Alliance (non écrite mais respectée) avec le duc de Bretagne (juillet 1369).

Second traité de Tortosa (4-2-1370) entre Aragon et Navarre : traité de défense contre Henri II de Castille.

Traité de Clarendon (2-12-1370) entre Charles II et l’Angleterre : alliance contre Charles V, que le roi d’Angleterre ne ratifie finalement pas.

Traité de Vernon (29-3-1371) entre Charles II et le roi de France Charles V, reprenant certains termes du traité d’Avignon de 1365.

Traités d’Avignon (1-3-1372), sous l’égide du pape Grégoire XI, entre Charles II de Navarre, la France d’une part (au sujet de Montpellier) et la Castille de l’autre (sur la résolution des litiges territoriaux).

Traité matrimonial de San Vicente (4-8-1373) entre Henri II de Castille et Charles II, conduisant au mariage du futur Charles III avec Eléonore de Trastamare.

La guerre de 1378-1379 marque la déroute de Charles II face au roi de Castille et la fin de ses ambitions. Les traités suivants concernent le règlement de la paix suite à cette guerre :

Traité de Briones (31-3-1379) entre Navarre et Castille, réglant les suites de la guerre de 1378-1379.

Traité d’El Espinar (19-10-1383) entre Navarre et Castille, adoucissant les termes du traité de Briones. Charles II refusa de le ratifier.

Traité d’Estella (16-1-1386) entre Navarre et Castille, adoucissant les termes du traité de Briones. Charles II récupère une partie de ses forteresses.


Retour à l'accueil


 

Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2017 - Tous droits réservés

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.