Les Navarrais de CHARLES II "le Mauvais" envahissent l'Albanie et la Grèce !

 

Louis de Navarre

Louis de Navarre (1341-1376), comte de Beaumont-le-Roger, était le frère cadet de Charles II dit "le Mauvais". Dès sa jeunesse, il contribua aux affaires de son frère. Dans les années 1350 et 1360, lorsque Charles II était en France, Louis était son lieutenant dans le royaume de Navarre, alors que son autre frère Philippe le représentait sur ses terres normandes.

Il eut assez tôt une maîtresse, Maria de Lizarazu, qui lui donna trois enfants, Charles de Beaumont, souvent prénommé Charlot, né en 1361 (il sera plus tard porte-étandard du royaume de Navarre et ancêtre des comtes de Lerín), Tristan de Beaumont, né vers 1363, religieux, et Jeanne de Beaumont, née en 1359, qui épousera Pes de Laxague, un fidèle de Charles II. On dit que Louis de Navarre avait secrètement épousé Maria de Lizarazu, et elle est parfois nommée comtesse dans certains actes.

Jeanne d'Anjou-Sicile

En 1365, Charles II décida de marier son frère afin de mieux servir ses intérêts. L'élue était Jeanne de Sicile, née en 1344, fille aînée de Charles d'Anjou, mort en 1348, et de Marie de Duras. Elle était héritière du duché de Durazzo, composé de l'Albanie et de terres dans le sud de l'Italie, et pouvait aussi prétendre au trône de Sicile. Le mariage eut lieu en juin 1366 à Naples.

A partir de 1372, Louis commença à s'organiser pour partir à la reconquête du duché de Durazzo, que Jeanne n'avait jamais contrôlé et qui était tombé aux mains d'un Albanais, Charles Topia, en 1368.

L'expédition d'Albanie

En 1375, Louis demanda l'aide de Charles II, qui débloqua dès lors des crédits et lui fournit une aide militaire. En juin 1376, 400 hommes partirent de Tudela, en Navarre, avec armes et bagages, rejoignirent la Méditerranée et accostèrent à Durazzo en Albanie. 

Malheureusement, Louis de Navarre décéda peu après le débarquement, dans des circonstances jamais élucidées. Sa dépouille fut ramenée à Naples.

Les Navarrais passent et restent en Grèce

Les Navarrais restèrent en Albanie, mais ne souhaitèrent pas aider Jeanne de Sicile, qui se remaria rapidement. Ils passèrent au service de Jacques de Baux, prince de Tarente, puis agirent pour leur propre compte à partir de 1383 lorsqu'il décéda. Avec à leur tête Juan de Urtubia et Mathieu de Coquerel (d'une famille d'Amiens), ils envahirent le nord de la Grèce et s'emparèrent des provinces de Néopatrie, Béotie et Achaïe (dans le Péloponnèse), tenues notamment par les Aragonais. Les mercenaires Navarrais restèrent implantés dans la région pendant plusieurs décennies. Le port de Navarin (aujourd'hui Pylos) devait son nom aux Navarrais qui s'en étaient emparés. 

 



Retour à l'accueil

 

Version pour mobile

Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2017 - Tous droits réservés

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.