Le règne de CHARLES II de Navarre

 

>> Charles II de Navarre >> Règne >>

Héritages  

Ascension (1349-1364)  

En France et en Espagne (1361-1378)  

Le déclin (1378-1387)  

Ses contemporains


 

L'ascension sur la scène politique française (1349-1364)

Charles II, comte d'Evreux par son père, devint roi de Navarre à la mort de sa mère en 1349. Couronné à Pampelune en 1350, il s'en revint en France peu après. Ses relations avec Jean II "le Bon" devinrent rapidement tumultueuses, Charles II cherchant par tous les moyens à recouvrer les terres dont aurait dû hériter sa mère, fille du roi de France Louis X le Hutin et donc initialement héritière du trône de France.

En 1354, excédé des faveurs accordées par Jean II à Charles de la Cerda, Charles II le fait assassiner à Laigle. Cet évènement marquera un tournant dans son règne. En cette période de conflits de la guerre de Cent Ans et devant la menace représentée par le roi de France Jean II dit "le bon", Charles II obtint l'appui d'Edouard III d'Angleterre, et Jean II dut lui céder plusieurs fiefs au traité de Mantes (février 1354), dont le clos du Cotentin, avec les vicomtés de Valognes, Coutances et Carentan.

Après avoir cherché à l'assassiner, Jean II fit capturer le roi de Navarre en 1356, puis l'emprisonna. Jean II avait signé sa perte : Philippe de Navarre, frère de Charles II, défia alors le roi de France et fit intervenir le roi d'Angleterre. Plusieurs chevauchées s'ensuivirent et, le 19 septembre 1356, l'armée française fut défaite à Poitiers et Jean II le Bon, capturé par les Anglais.

Charles II de Navarre fut libéré par des complices en novembre 1357. Il entreprit alors de recouvrer ses biens. Entré dans Paris en juin 1358 alors que Jean II était prisonnier des Anglais, il fut à deux doigts de s'emparer de la couronne de France.

Mais en 1363, il perdit son frère Philippe de Navarre, son bras armé qui lui manquerait cruellement en 1364 à la bataille de Cocherel, perdue devant les troupes du nouveau roi Charles V. Afin de protéger sa dynastie, les Valois, face à Charles II qui se présentait comme l'héritier du roi de France Louis X le Hutin, Charles V fit inventer la "Loi Salique" qui prétendait que seuls les mâles pouvaient hériter du trône de France. Capétien comme lui, la primogéniture l'imposait alors sur le trône face au roi de Navarre. Mais cette règle n'existait pas en Navarre, qui ne fut pas contestée à Charles II.

Guerres tous azimuths, en France, en Espagne, en Albanie...

Rentré en Espagne depuis 1361, Charles II s'embourba dans les conflits ibériques résultant de la guerre mortelle entre le roi de Castille Pierre Ier dit "le Cruel"  et son demi-frère Henri II dit "de Trastamare", qui lui disputait le trône. Cette période fut l'occasion de toutes sortes de doubles-jeux et triples jeux entre les rois de France, d'Angleterre, de Castille et d'Aragon, où Charles II excella mais ne l'emporta pas.

En 1376, il fit même intervenir ses troupes en Albanie, en soutien à son frère Louis de Navarre, marié à l'héritière du duché de Durazzo. Mais la conquête fut interrompue par le décès de Louis, et les troupes navarraises s'installèrent ensuite en Grèce.

Pendant ce temps, en France, Charles V faisait noyauter par ses administrateurs les terres de Charles II, le Cotentin et le comté d'Evreux. En 1378, prétextant un complot du roi de Navarre, il s'empara de ces terres alors qu'en Espagne, le roi de Castille lui déclarait également la guerre.

Déclin et repli sur la Navarre (1378-1387)

Ayant dû signer l'infamant traité de Briones en 1379, privé de ses terres en France, Charles II se replia en Navarre. Henri II de Trastamare, roi de Castille qui l'avait vaincu, ne l'emporta finalement pas : Charles II le fit empoisonner en mai 1379 à l'occasion de la signature d'un traité de paix. Mais il avait perdu son influence en France et en Europe, et ne quitta désormais plus son royaume, jusqu'à son décès en 1387. Peu après, Charles VI lui intenta un procès posthume afin de s'emparer définitivement de ses terres normandes.


La biographie de Charles II de Navarre est disponible à la vente (2015, 530 pages, 21x15 cm, nombreux arbres généalogiques, portraits, schémas explicatifs, cartes géographiques et illustrations), 32 € TTC.


Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2021

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.