LES ROIS MAUDITS, qui spolièrent Jeanne de France, mère de Charles II de Navarre, dit "le Mauvais"

 

 

 

Jeanne, l'héritière des Capétiens en 1316

Jeanne de France (1311-1349), mère du roi Charles II de Navarre dit "le Mauvais" était la seule enfant de Louis X le Hutin à son décès le 5 juin 1316. Celui-ci laissait enceinte sa veuve, Clémence de Hongrie. Si elle accouchait d'un fils, il serait le futur roi de France. En attendant, son oncle Philippe, comte de Poitiers, se fit nommer régent des royaumes de France et de Navarre et prépara le cas où Clémence accoucherait d'une fille. Mais Clémence accoucha d'un fils, Jean Ier le Posthume, qui décéda peu après. 

Philippe V le Long (1316-1322)

Le comte de Poitiers se fit proclamer roi le 19 novembre 1316 et devint Philippe V le Long. Après son frère Louis X, le premier roi capétien décédé sans fils viable depuis l'an mil, Philippe V fut l'un des "Rois Maudits" décrits dans le roman à succès de Maurice Druon, dans lequel Jacques de Molay, maître du Temple, aurait prononcé en 1314 sur le bûcher une malédiction à l'encontre de Philippe IV le Bel et de ses descendants sur 13 générations.

Doté de talents de fin politicien, tacticien et d'administrateur, Philippe V fut celui qui monta sur le trône tout en ayant reconnu que Jeanne de France conservait ses droits à la couronne et qu'elle pourrait à l'âge de douze ans, en 1323, les faire valoir ou y renoncer en échange de la Navarre, de la Champagne et de la Brie. Il avait sans doute prévu de pousser cette spoliation à son terme en cette année 1323, mais il n'en eut pas le temps car il trépassa avant même cette échéance.

Il laissa quatre filles mais aucun fils pour lui succéder. Philippe V le Long, roi de France et de Navarre comme son frère, est Philippe Ier dans la chronologie navarraise. N'ayant pas été sacré roi à Pampelune comme le voulaient les lois navarraises, les Navarrais ne reconnurent pas ses filles comme héritières possibles du royaume. 

Charles IV le Bel (1322-1328)

Charles IV le Bel succéda à son frère Philippe V le 3 janvier 1322, sans tenir compte lui non plus des droits de Jeanne ni des filles de Philippe V. Pas plus que pour ce dernier, son règne ne sera glorieux, et il sera maudit à son tour. 

Face aux revendications de Jeanne et de son mari Philippe d'Evreux, il leur échangea les comtés de Brie et de Champagne contre le comté d'Angoulême, qui leur appartenait déjà depuis 1317, et quelques rentes. Une belle opération, somme toute.

Charles IV décéda le 1er février 1328, ne laissant qu'une fille après trois mariages. N'ayant pas non plus été sacré à Pampelune, elle n'eut aucun droit sur la couronne de Navarre.

Les Valois

Aucun de ceux qui avaient pris la place de Jeanne sur les trônes de France et de Navarre ne vécut bien longtemps et ne laissa de fils. Après Charles IV le Bel, la couronne échut à des collatéraux, les Valois, dont le premier fut Philippe VI, surnommé à l'époque "le roi trouvé".

Retour à l'accueil



Version pour mobile

Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2017 - Tous droits réservés

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.