Charles V "le Sage", roi de France de 1364 à 1380

Le roi qui vaincra Charles II de Navarre.

 

Charles V dit "le Sage" (1338-1380), 
roi de France de 1364 à 1380 
(Musée du Louvre, Paris)

Un roi restaurateur

Charles V dit "le Sage", (1338-1380) est le troisième roi de la dynastie des Valois, après Philippe VI et Jean II. Il devient roi à la mort de son père, le 8 avril 1364.

Plus jeune de six ans que Charles II de Navarre, dit "le Mauvais", les deux hommes se connaissent très bien et se côtoient plusieurs années à Paris et en Normandie.

Charles V "le Sage" (comprendre celui qui sait) a bien mérité son surnom. De constitution maladive, incapable de combattre sur un champ de bataille mais cultivé, il apprendra à user de ruse et de patience pour parvenir à ses fins. A l'opposé de son père qui plongea la France dans le chaos, il entamera fortement la présence anglaise en France et parviendra par ailleurs à s'emparer des terres de Charles II de Navarre, dangereusement proches de Paris. Il fait partie des rois grâce à qui la France est ce qu'elle est de nos jours.

Ennemi et beau-frère de Charles II de Navarre, dit "le Mauvais"

Charles II ayant épousé en 1352 Jeanne de France, fille aînée de Jean II, il est le beau-frère du roi de France Charles V. Capturé à Rouen par Jean II, avec la complicité et la traîtrise du futur Charles V, le roi de Navarre maintiendra auprès de son beau-frère les revendications affichées auprès de son beau-père, en réclamant notamment le paiement de sommes à lui dues depuis de nombreuses années. Après son évasion de la prison d'Arleux en novembre 1357, Charles II rentrera à Paris et cherchera à recouvrer ses biens, ce que le Dauphin Charles (il ne sera roi qu'en 1364) n'accepte que difficilement.

En avril 1364, le futur Charles V, sans doute informé de la maladie de son père captif à Londres, n'attendra pas son décès (le 8 avril) pour passer à l'offensive. Début avril, il envoie Du Guesclin s'emparer des possessions de Charles II situées à l'ouest de Paris et en Normandie. Du Guesclin s'empare de Mantes le 7 avril puis de Meulan le 11. Les Navarrais accourus à la rescousse seront vaincus par le même Du Guesclin à Cocherel, près d'Evreux, le 16 mai 1364. Par cette victoire, Charles V entama durablement la puissance de Charles II en France, d'autant que celui-ci était à cette époque occupé par des affaires espagnoles.

En 1370, Charles V, en conflit avec l'Angleterre, cherchera l'appui de Charles II et fera la paix au traité de Vernon, le 29 mars 1371. Mais ce n'était que façade. Charles V avait entamé depuis longtemps une lente politique de noyautage des possessions françaises de Charles II. Elle conduisit en 1376-1377 à des protestations de celui-ci, suivies de longues négociations entre plénipotentiaires des deux camps.

Devenu plus puissant et débarrassé de la puissance anglaise dans les années 1370, Charles V passera à la conquête des biens de Charles II en 1378. Avec l'aide du roi de Castille Henri II, pourtant en paix et allié avec Charles II, le roi de France attaquera simultanément toutes les possessions françaises de Charles II, comté d'Evreux, Cotentin et Montpellier, qui tomberont toutes à l'exception notable de Cherbourg.

Un roi soignant avant l'heure sa communication

C'est sous Charles V que seront produites ou entamées les principales chroniques françaises du XIVème siècle, les chroniques de Froissart, du Religieux de Saint-Denis, des quatre premiers Valois et les Grandes Chroniques de France, écrites par son chancelier Pierre d'Orgemont. Ces textes bâtiront la légende du roi sage et honnête, face au roi de Navarre plein de malice, intriguant et usant volontiers du poison. S'il n'y a pas de fumée sans feu, il est clair que ces textes travaillés contribueront à déséquilibrer la réputation des deux monarques dans les siècles suivants.

Une mort longtemps attribuée à tort à Charles II de Navarre

Malade depuis de nombreuses années, Charles V meurt le 16 septembre 1380 à l'âge de 42 ans seulement. La rumeur circulera que le Roi avait été victime d'un empoisonnement perpétré par Charles II lorsque les deux hommes se côtoyaient en 1355-1356. Il a depuis été montré que cette rumeur était sans fondement, mais il y a des légendes qui ont la vie dure...

 

Retour à l'accueil

 



Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2017 - Tous droits réservés

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.