Charles VI "le Fou" ou "le Bien-Aimé" (c'est au choix), roi de France de 1364 à 1380

Le roi qui annexa les possessions navarraises en France.

 

Charles VI dit "le Fou" (1368-1422), 
roi de France de 1380 à 1422
(miniature du Maître de Boucicaut, vers 1412,
Bibliothèque Universitaire de Genève, Ms. Fr. 165
)

 

Charles VI dit "le Bien-Aimé" ou "le Fou", (1338-1380), car il était parfois pris d'accès de folie meurtriers, est le quatrième roi de la dynastie des Valois, après Philippe VI, Jean II et Charles V. Il devient roi à la mort de son père, le 16 septembre 1380. Il est le dernier roi de France contemporain de Charles II de Navarre, qui décéda le premier janvier 1387.

Il hérite du royaume à l'âge de 12 ans. Les décisions prises au début de son règne sont en fait celles de ses oncles, notamment le duc d'Anjou, fervent adversaire de Charles II de Navarre, dit "le Mauvais".

Ayant hérité d'un royaume consolidé par les victoires de Charles V, Charles VI hérita aussi de ses prisonniers navarrais, à la tête desquels l'infant Charles futur Charles III de Navarre et les infants Pierre et Bonne de Navarre, tous enfants de Charles II. Il les libèrera en 1381, restituant de même le comté d'Evreux et le Cotentin à l'infant Charles, mais non à son père à qui les terres appartenaient de droit.

En 1385, accusant le roi de Navarre d'une tentative d'empoisonnement, par l'intermédiaire du valet Robert de Woodreton, Charles VI confisquera définitivement les terres du roi de Navarre.

Quant à Cherbourg, tombée aux mains des Anglais en 1378, il ne la récupèrera qu'en 1404 des mains de Charles III, en échange du duché de Nemours.

Retour à l'accueil

 

Copyright Bruno Ramirez de Palacios 2014-2017 - Tous droits réservés

Toute reproduction intégrale ou partielle des pages de ce site faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (art. L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants.